Résumé de l'éditeur : 


La vengeresse par Des CarsComment se venger d'un mari volage, mais trop tôt disparu ? se demande Christiane, la jeune veuve du peintre Serge Wyra.
Et voilà que naît dans son esprit un plan machiavélique destiné à anéantir ses rivales : femmes célèbres ou illustres inconnues, toutes celles qui, un jour ou l'autre, ont compté pour Serge.
De Lulu, le modèle famélique d'un Montparnasse aujourd'hui disparu, à Carole, la brune sculpturale qui a lié son destin à un ferrailleur milliardaire, en passant par la très cynique et distinguée lady Shelfield, toutes devront subir la froide vengeance de Christiane.


Un roman passionnant au dénouement des plus surprenants…

 

Mon Avis : 💓💓💓💓💓

 

Christiane est certes jolie et Serge a le don de rendre sur la toile, ce qui manque à toutes celles qui s'imaginent être au-dessus des autres : « la grâce, la jeunesse, la beauté, la distinction », alors qu'elles en sont toutes dépourvues.
Après sa disparition, Christiane organise une exposition « cent portraits », et en rencontrant les femmes qu'il a peintes pendant son mariage, elle s'aperçoit que son mari n'était pas du tout l'homme qu'elle imaginait : « le jeu, les femmes, la stérilité ». 


Décidément l'amour est aveugle…. 

 

On ne prête qu’aux riches et qu’aux morts ! La seule différence vient de ce que, pour les premiers, ça se passe de leur vivant et, pour les seconds, quand ils ne sont plus là pour flanquer une juste correction à tous ceux qui les encensent trop tard alors qu’ils savaient pertinemment que c’étaient leurs pires ennemis !